Logo de France Inter

France Inter
Le rendez-vous littéraire
Émission de Patricia Martin

"En dépit des étoiles",
de Michel Quint
Dimanche 12 mai 2013

Entre parties fines, prostitution et réseau mafieux, En dépit des étoiles est un suspense puissant et poétique qui touche au cœur de la terre du Nord.

Le rendez-vous littéraire

 

Logo de France Info

France Info
Le livre du jour
Émission de Philippe Vallet

"En dépit des étoiles",
de Michel Quint
Dimanche 10 février 2013

A Lille, l'affaire des noyés de la Deûle demeure mystérieuse. A partir de ces faits divers tragiques, l'écrivain Michel Quint, l'auteur du best-seller "Effroyables jardins", publie un roman-enquête. Il entraîne le lecteur dans les nuits arrosées de Lille où se côtoient footballeurs, mafieux et prostituées. Une réussite.

Le livre du jour

 

Accueil


En librairie le 6 octobre 2016

Cliquez pour agrandir

Couverture du livre Un hiver avec le diable - Éditions Presses de la CitéUn hiver avec le diable

Éditions Presses de la Cité

Hiver 1953. Hortense Weber, jeune Alsacienne célibataire venue occuper un poste d'institutrice à Equignies, bourg de l'agglomération lilloise, accouche d'un petit garçon. A la maternité , elle rencontre Robert Duvinage, qui pratique, entre autres, l'escroquerie photographique du " bébé du mois ". Parce qu'elle le perce à jour sans le dénoncer, parce qu'il sent la jeune femme porteuse d'un secret, s'installe entre eux une relation d'affection méfiante. Robert suspend un temps ses activités pour faire le commis dans le bistrot-épicerie du maire communiste d'Erquignies et veiller sur Hortense malgré elle. La guerre d'Indochine bat son plein et divise la population, la guerre froide est vécue au quotidien... Les dissensions sont exacerbées par le procès à Bordeaux des nazis qui ont massacré les habitants d'Oradour en 1944. Parmi les accusés, treize malgré-nous, dont un engagé volontaire, alsacien. A Erquignies, on se déchire avec autant de violence que dans toute la France : responsabilité collective ou individuelle dans un crime contre l'humanité ? Peut-être en raison de ses origines, de son homonymie avec un des accusés, de son statut de fille-mère, Hortense est montrée du doigt. En même temps, ce climat ravive les plaies de la Libération, notamment l'affaire du réseau Voix du Nord, du nom du journal issu de la Résistance et de l'épuration...

 

Actualités

Mille et une vies - Émission de Frédéric Lopez - France 2

Mille et une vies

Invité de l'émission de Frédéric Lopez

Lundi 19 septembre 2016

Site: Mille et une vies

 

 

Cliquer pour agrandir

Affiche du Salon du livre Livres en VignesLivres en Vignes

les 24 et 25 septembre 2016

Site: Livres en Vignes

 

 

 

 

 

 

 

Affiche du Salon du livre Les Automn'Halles (Sète)Les Automn'Halles (Sète)

les 1 et 2 octobre 2016

Site: Les Automn'Halles

 

 

 

 

 

 

 

Affiche du Salon du livre de Saint-EtienneSalon du livre de Saint-Etienne

les 14, 15 et 16 octobre 2016

Site: Salon du livre de Saint-Etienne

 

Affiche du Salon du livre de TrouvilleSalon du livre de Trouville

le 29 octobre 2016

Site: Salon du livre de Trouville

 

 

 

 

Affiche du Salon du livre de BriveSalon du livre de Brive

les 4, 5 et 6 novembre 2016

Site: Salon du livre de Brive

 

 

 

 

 

 

 

En librairie

L'espoir d'aimer en chemin - FolioL'espoir d'aimer en chemin
Folio

Il est marionnettiste, et vient distraire les enfants dans les hôpitaux. Il fait la connaissance de Louis, un adolescent plongé dans le coma à qui il raconte son histoire. La disparition de sa mère, le tête-à-tête avec son père, homme ambigu en affaires et en sentiments, son grand amour, Halva, une jeune Algérienne dont le souvenir ne l'a jamais quitté. Après avoir évoqué d'autres périodes troubles de l'Histoire, Michel Quint revient sur la guerre d'Algérie, et évoque les dissensions qui ont opposé les partisans de l'Algérie française à ceux de l'indépendance. Mais que serait ce récit sans la sensibilité et l'humanité dont l'auteur, toujours fidèle à ce devoir de mémoire qui avait tant ému dans Effroyables jardins, honore ces personnages?

 

Sur les Blogs

Site: Une souris et des livres

Logo de Les chroniques culturellesUne souris et des livres
Novembre 2013

Veuve noire de Michel Quint

J'ai adoré l'écriture et le style de l'auteur. Le Paris de l'après-guerre est merveilleusement décrit, Michel Quint fait bien plus qu'écrire un roman policier, il reconstitue parfaitement l'ambiance de l'époque, j'ai eu l'impression d'entendre mes talons battre les pavés parisiens, de rencontrer ces grands peintres et écrivains, d’écouter les paroles de "Frou Frou", d'assister aux représentations de music-hall. [...]
Un roman que je recommande à tous les amateurs de littérature policière ou à tous ceux qui aiment voir un pan de l'histoire se dérouler devant leurs yeux.
Il plaira au plus grand nombre, que l'on soit friand ou non de ce genre justement par la richesse de ce roman.
Une très belle découverte que j'ai fait avec "Veuve noire".

Cliquer pour continuer...

 

Logo de Action-SuspenseAction-Suspense (Claude Le Nocher)
0ctobre 2013

Site: Action-Suspense

Veuve noire de Michel Quint

Apollinaire est encore dans tous les cœurs, l'ombre d'André Breton grandit, Jean Cocteau couche avec l'éphèbe Radiguet, Gertrude Stein s'impose peu à peu, Kiki de Montparnasse pose pour les peintres prometteurs ou confirmés, toute une faune artistique s'agite dans un Paris renaissant. Entrer dans l'Après-guerre suivant ce noir conflit, après les fautes de nos militaires (dont l'offensive Nivelle), après les mutineries et les fusillés pour l'exemple, après tant de morts et de gueules-cassées, avant les réparations financières qu'on exigera de l'Allemagne, tel est le douloureux arrière-plan de cette histoire.

Cliquer pour continuer...

 

Logo de Les chroniques culturellesLes chroniques culturelles (Caroline Doudet)
Octobre 2013

Site: Les chroniques culturelles

Veuve noire de Michel Quint

Moi qui ne suis habituellement pas spécialement friande de littérature policière au sens large, j’ai beaucoup aimé ce roman, qui nous plonge dans une époque fascinante: le Paris de l’immédiat après-guerre, un Paris foisonnant, où le désir de revivre prend le pas sur la misère, le froid et la fin. [...]
Bref, un roman très agréable et divertissant, tout en étant riche et stimulant.

Cliquer pour continuer...

 

Derniers articles

 

Logo La Voix du NordLa Voix du Nord (Jean-Marie Duhamel) - Janvier 2015

Michel Quint: aux marges de la métropole, «le livre des contrées oubliées»

Dans son dernier roman, Michel Quint met en scène un forain revenu sur les pas de son enfance entre Roubaix et Wattrelos. Au-delà du destin des personnages, «J’existe à peine» évoque la fin du monde ouvrier.

Les romans de Michel Quint ont souvent pour cadre la région. Le romancier serait-il aussi géographe et historien?

«Je pars souvent d’un paysage: ici, les franges de la métropole lilloise où je vis, tout particulièrement Roubaix, Wattrelos, à différents moments du passé, figés dans ce passé textile qui n’est plus. J’aime que les choses soient vérifiables – La Lainière, entre Roubaix et Wattrelos, reste aujourd’hui un bâtiment dont personne ne sait vraiment ce qu’on peut en faire – mais je n’ai pas la dimension photo. Je me méfie de l’obsession du bouton de guêtre, histoire qu’on ne vienne pas me dire que j’écris que le panneau était rouge alors qu’il était bleu! Tout cela relève d’une construction mentale: je ne suis pas un photographe du réel.»...

Cliquer pour continuer

 

Logo Le DevoirLe Devoir (Catherine Lalonde) - Janvier 2015

J'existe à peine, Michel Quint

La langue de Michel Quint est encore ici une force; son rythme, sa crudité, l’utilisation des patois composent une belle musique, rebondissante. D’abord récit d’un retour aux sources, la trame est augmentée de l’histoire d’une région et d’amours doubles...

Cliquer pour continuer

 

Logo du FigaroLe Figaro (Bruno Corty) - Novembre 2013

La veuve noire de Michel Quint mène l'enquête

Un bon polar dans le Montparnasse d'après guerre.

Michel Quint aime les mots. Depuis Le Testament inavouable, en 1984, ce professeur de lettres, comédien et metteur en scène à Lille, a publié trente-neuf ouvrages chez différents éditeurs, le plus célèbre étant Effroyables jardins, en 2000 chez Joëlle Losfeld. Le livre, traduit dans vingt-cinq langues, adapté au cinéma et au théâtre, fut vendu à près d'un million d'exemplaires.

Cliquer pour continuer

 

Logo du magazine littéraire Le magazine littéraire - Pierre-Edouard Peillon - Avril 2013

Michel Quint, Lille noire

Comme dans un fameux soupir baudelairien, mais cette fois-ci inversé, En dépit des étoiles laisse entendre que le coeur d'un mortel change plus vite, hélas! que la forme d'une ville. Cette différence rythmique, Michel Quint l'inscrit au coeur de son nouveau roman, dans lequel Jules, le narrateur, multiplie les allers-retours dans une métropole lilloise qui, bien qu'elle exhale une impression d'effervescence, couve un certain statisme puisque chaque lieu semble cloisonné géographiquement: l'agence immobilière familiale, l'In Quarto pour boire des coups, le Loveless Night pour passer les soirées, et l'appartement juste pour dormir. Mais surtout l'inversion de la lamentation romantique marque un divorce - et tout le livre ne sera finalement qu'une histoire de séparations, un bouquet de ruptures que Jules pourra offrir à son amour naissant. (...)

Cliquer pour continuer

 

Logo du magazine LireLire - Hubert Artus - Avril 2013

Les voies du Nord

Michel Quint
L'auteur adapte un fait divers survenu à Lille, et réussit un roman de diversion.

Michel Quint «adapte» l'affaire (réelle) des disparus de la Deûle (cinq corps repêchés entre novembre 2010 et septembre 2011). Chez lui, le fait divers fait diversion entre le présent (Lille) et la tragédie grecque, assorti d'un sentiment d'étrangeté glaçante, et surtout d'une intemporalité aussi poétique que son titre, puisé chez Robert Desnos. (...)

Cliquer pour continuer

 

Logo de RollingStoneRollingStone - Avril 2013

En dépit des étoiles - Michel Quint

À Lille, en 2011, le corps d'un joueur de foot est retrouvé dans la rivière. Accident faisant suite à une soirée arrosée? Suicide? Ce sont les thèses privilégiées par la police, mais que se refuse à entériner Lisa, la soeur de la victime. La jeune fille décide dès lors de mener sa propre enquête, lorsqu'un autre cadavre est à son tour récupéré dans la Deule, entre deux péniches...
S'inspirant d'une troublante suite de faits divers (entre 2010 et 2013, huit corps ont été repêchés dans le cours d'eau lillois, dont le dernier en janvier dernier, peu avant la sortie du roman), Michel Quint dessine un portrait en creux de Lille. Entre friches industrielles et quartiers bobos, ruelles sombres et bars surchauffés, milieux du foot et de la prostitution, on croise toute une galerie de personnages rougeoyants de réalisme et d'humanité. De sorte que pour l'auteur, l'intrigue criminelle devient prétexte à une déclaration d'amour à sa ville. Dogue eat dogue, quoi...
L.B.

 

Biographie

Photo de Michel QuintMichel Quint est né le 17 novembre 1949 à Leforest (62).
Il n’a jamais quitté la région et habite encore La Madeleine avec son épouse Brigitte.
Après une scolarité normale il passe le bac philo au lycée Vandermeersch de Roubaix puis obtient une licence de lettres classiques et une maîtrise d’études théâtrales à Lille.
Parallèlement à sa carrière de professeur, d'abord de lettres classiques puis de théâtre, il écrit d’abord du théâtre, des dramatiques et feuilletons radio pour France Culture (Il obtient en 1986 le prix des nouveaux talents radio de la SACD) puis se met (...)

Cliquez pour continuer...